Loup & Protection des troupeaux

Première intégration de chiens de protection dans un troupeau
Protocole de mise en place de deux chiots de protection
GUIDE 2018 du débutant - Méthode Hogan des Vents (2018)

Il y a plus de 20 ans que j’ai entamé mes premières recherches sur les chiens de protection. Depuis j’ai établi des liens un peu partout dans le monde avec d’autres utilisateurs passionnés qui ont enrichi mon approche de leurs savoirs et de leurs expériences. Mon travail quotidien avec ma meute a abouti à la publication de mon livre sur le Montagne des Pyrénées en 2016 (pour plus d'informations, cliquez ICI).

Avec l’expérience des plus de 150 jeunes que j’ai placés au travail dans des troupeaux, j’ai affiné année après année ma réflexion sur la mise en place des chiots pour en arriver au protocole suivant, à ce jour en août 2018. Bien évidemment ma réflexion se poursuit en fonction de mes expériences et de mes rencontres et ce protocole est susceptible d’évolution.

Devant l’inquiétude des débutants, que j’observe régulièrement, et leur réelle volonté de bien faire avec leurs chiots, j’ai décidé de vous proposer un protocole très détaillé pour vous guider pas à pas. Ce protocole s’applique spécifiquement lors d’une première introduction de chiens de protection dans un troupeau chez des personnes qui n’ont aucune expérience des chiens de protection et dont le troupeau ne connaît pas non plus les chiens de protection.

Il est très important que les débutants en chiens de protection puissent communiquer avec une personne ressource aussi souvent que nécessaire. Il ne faut jamais attendre … avec l’espoir que les choses s’améliorent. Il faut intervenir rapidement dès qu’une question se pose que ce soit en termes de comportement ou en termes de santé.

Lire la suite

Marchand de chiens ou éleveur de patous sélectionnés ?
RETOUR sur une vraie fausse bonne idée : faire de l’argent avec des chiens de protection (2017)

Mathieu Mauriès berger comportementaliste

J’avais juste 6 ans lorsque j’ai acheté ma première brebis, une métisse, c’était dans la Crau ... Il y a cinquante ans et j’avais déjà la Passion du troupeau.

Mais commençons par le début, comme cela l’histoire sera complète. Un jour de juillet 2000, deux chiens domestiques ont attaqué mon troupeau de chèvres. Suite à cet évènement, j’ai perdu le sommeil, je dormais la fenêtre ouverte, au moindre bruit je sortais immédiatement pour aller voir mes bêtes. Bref l’enfer, et la crainte permanente de revivre ce cauchemar. Presque toutes les chèvres ont ensuite avorté, ce fut un désastre pour moi.

C’est de ce moment-là que vient ma première rencontre avec un patou, plus exactement une patou. Elle s’appelait SHAN et elle m’a plongé dans un monde de chiens que je ne soupçonnais pas, celui des chiens de protection.


Lire la suite

En septembre 2013, la rubrique Animaux du week-end des Experts sur la radio RMC consacrait une émission sur la présence du loup en France.

Vous trouverez ci-dessous cette émission animée par François Sorel, dans laquelle je suis interviewé (voir à partir de 29 minutes) par le Docteur Vétérinaire Laetitia Barlerin, pour expliquer le rôle des chiens patous dans la lutte contre la prédation des loups sur les troupeaux.


Karine la Bergère applique la méthode du Hogan des Vents (intégration de 2 chiots)

Ces formations se mettent en place en Auvergne aussi (Bruno Thirion est l'intervenant en octobre). Pour en avoir discuté avec le gars du Parc qui pousse pas mal pour que les chiens de protection soient plus présents avant que le loup n'arrive (ce qui est une trèèès bonne chose même si c'est pas toujours simple face aux éleveurs), l'ouverture d'esprit à plusieurs méthodes n'est pas si évident. Formé avec une formation de l'institut de l'élevage, quand je lui ai dit que je mettais deux chiots selon la méthode de Mathieu Mauries, spécifiquement en étant débutante et en ayant aucun chien adulte, il m'a répondu que c'était déconseillé dans la méthode qu'on lui avait enseigné, ce qui est vrai, on me l'a déjà dit par ailleurs, mais je suis un peu tête de mule :P Aujourd'hui et grâce à Mathieu Mauries ce que je vois tous les jours, ce sont deux chiots qui jouent ensemble plutôt qu'avec les brebis ou agneaux... ils s'épaulent, se séparent aussi parfois, et sont vraiment fixés aux brebis. Bien trop jeunes évidemment pour juger de l'efficacité (mais vu leur comportement je suis confiante !). C'est dommage de dire "si ça marche chez toi tant mieux", comme on m'a répondu. Ce que j'aimerai, c'est au contraire qu'en formation on puisse avoir tous les éléments en main. J'aimerai savoir s'il y a eu de mauvaises expériences sur deux chiots mis au troupeau ou alors si ce n'est qu'une "peur" qu'ils ne se fixent pas... car ce qui est sûr, c'est que j'ai entendu beaucoup d'éleveurs désespérés du comportement de leur chiot mis seul au troupeau, et ça c'est un fait qui peut être vérifié. C'est d'ailleurs le contact avec ces éleveurs qui m'a fait vraiment réfléchir et chercher "ailleurs".

La fausse "fugue" de Xena, Doline et Nardack (La Meute d'Aphrosy) - Septembre 2018

Dimanche matin, 7h30 appel d un voisin, mes 3 jeunes gardiens sont en vadrouille. Xena, Doline et Nardack manquent à l appel en effet. Joyeuse elle est au troupeau. Gros stress car c est l ouverture de la chasse , depuis 6 hrs ça tire dans tous les sens. J ai peur pour mes gardiens car ça peut impressionner 3 molosses ! Je fait un tour des clôtures en quad , rencontré un chasseur et ses 2 chiens. Il est polis je lui explique que les chiens sont socialisés et lui donne la marche à suivre pour l avenir. De retour je grimpe ds le pickup un et je fait un tour par l extérieur et la route départementale. Mais rien. Il ne reste qu a attendre. Je suis convaincu qu ils ont pourchassés quelque chose. Tous ce remue ménage bouge le gibier et les predateurs. Je reste confiante ds le bon sens de mes bodyguard. 13hrs personne. L attente est longue. Le soir toujours personne. La jeunesse est en formation. Il faut accepter des erreurs de jugement. Joyeuse est adulte et bien formé. Elle est capable de jauger son territoire et de fait estimer quand le danger est suffisamment éloigné pour revenir à l essentiel son troupeau. Les jeunes pas encore. On peut mettre cela sur l enthousiasme et la bonne volonté de bien faire de la jeunesse. En tout cas c'est mon sentiment intuitif. Certain parleront de communication animale. Je ne sais pas. Je ressent cela comme ca. Malgré mon inquiétude j ai une émotion de confiance. Ces chiens savent appréhender l espace. Le gps est intégré a la fabrication. Dimanche soir je me couche en pensant à eux. Le matin du lundi. Ouf mes petits gros chiens sont la. Fatigués mais au poste. Je les accueille avec joie et caresses. Je sors les gamelles et en chemise de nuit je prends soin de mes merveilleux gardiens. Oui le con de base les aurait engueuler mais c est une erreur. Ils ont fait leur taff. Certes avec ou pas un jugement mal affiné mais ils ont repousser qq chose. Il faut leur permettre l apprentissage et apprendre se fait sur des erreurs aussi bien que sur des réussites. Ce matin je reçoit un texto: une attaque de loup à ste eulalie hier soir. .. moins de 3 km à vol d'oiseau de la ferme. Au dernier recensement en juillet pour une vermifugation des brebis, ils ne manquait personnes a l appel. Ces magnifiques de les voir travailler ensemble. N oublier pas collègues bergers et bergères, d etre avant tous des guides bienveillants pour vos gardiens. Ils apprennent 80% de leur job seul sur un héritage purement génétique, c est en soi assez extraordinaire ! J ai bien sûr appelé Mathieu Mauries pour conseil sur mon ressenti , sur l attitude que que j ai adopté et éviter les erreurs. Je me dois de guider mes gardiens avec bienveillance. Je ne suis pas dans la mouvance de l éducation dite positive, de ce que j en lis ça m agace. Non j essaye de former mes compagnons de travail et de vie avec bon sens. Cela s appuie sur l écoute et le respect de leur être, ce qu il sont. De la bienveillance, de l amour, de la tendresse ... Et je n hésite jamais à demander conseil à qui de droit. Je ne suis pas à l abri d erreur et j en ai fait mais j essaye de reflechir pour en faire le moins. Les petits gros chiens se sont fait dépasser par leur jeunesse. Rien de grave, on va apprendre... l expérience s acquiert !

Le jeu est une étape essentielle dans le développement des chiots destinés à la protection des troupeaux


La méthode officielle qui consiste à placer les chiots dans l'isolement avec la fameuse <fixation volontaire obligatoire> est une grosse connerie. De la maltraitance, ni plus ni moins. Ces pauvres chiots solitaires vont inévitablement jouer avec les moutons et seront sanctionnés pour l'avoir fait ce que je trouve insupportable. C'est la raison pour laquelle je conseille de placer deux chiots ensemble à moins que des chiens adultes ne soient déjà présents pour les protéger et les éduquer.

Les chiots destinés à la protection doivent pouvoir jouer avec les autres chiens de protection mais aussi les chiens de compagnie et les chiens de chasse de leur ferme. Plus tard ils seront tout à fait capables de faire la distinction entre LEURS chiens et les chiens étrangers à écarter du troupeau 

Témoignage Chiens de Protection du Hogan des Vents (La Meute d'Aphrosy) - Août 2018

Parlant du pâturage sous verger, Marilyn confirme que les moutons de plein air s’étalent beaucoup.

J’ai le même problème sur le Larzac sans arbres pourtant. Cela demande une bonne coordination des petits gros chiens. Mais ils gèrent super bien. Hier introduction de jeunes agnelles Rouge du Roussillon. Deux jours enfermées dans la bergerie avec les brebis puis lâchées hier soir.

Je surveille et il me manque Xena, une des jeunes chiennes de protection. Un petit lot d’agnelles s’était détaché. Ma jeune louloutte était avec elles. Et en douceur les a ramenées au troupeau. Superbe à voir la manœuvre.

Les trois autres chiens étaient répartis sur tout le pourtour du troupeau qui s’étalait. J’ai trois jeunes chiens de un an et une chienne maîtresse d’école plus âgée. Si jeunes et déjà tellement compétents et pro. Un vrai bonheur et quel émerveillement de les regarder vivre.

Les loups tournent dans le coin mais nous sommes en sécurité malgré le jeune âge de ma meute. Ma chienne plus âgée Joyeuse a quatre ans, elle est extraordinaire et contribue activement à la mise en place de la protection de mes bêtes. Elle est un pilier essentiel dans la meute. Pouvoir avoir un chien expérimenté avec des jeunes c’est l’idéal. Notre début de relation a été un peu compliqué avec Joyeuse, introduire un chien adulte est plus subtil mais quel atout pour les jeunes et le berger ! Surtout sans un contexte de prédation active des troupeaux. Je voue une admiration sans faille à mes gardiens. Et comme ce sont tous les quatre des Hogan des vents, ils sont câlins, pétillants d’Amour, de tendresse et sociaux. Une vraie joie pour ma part mes gros petits chiens comme je les appelle !

Présentation d'ODIN & OSIRIS (chiens de protection arrivés dans leur nouveau troupeau dans le Massif Central début mai 2018) à la troupe des béliers

Sociabilisation de OONA du Hogan des Vents et de sa soeur OLYMPE par Pierre Deboffe

Les chiens de protection : quelques éléments de réflexion

Les chiens de protection : quelques éléments de réflexion

Un incontournable pour les passionnés de chiens de protection

Shepherd Dogs of Georgia, Caucasus


Témoignage du berger Michel Ibanez sur le travail des patous


Et bien voilà, une magnifique illustration de ce que je raconte depuis des années en m'en prenant plein la gueule de la part de nombreuses personnes ... qui ne connaissent pas le métier de berger et qui ne vivent pas avec un troupeau et des patous  :-) Merci Michel Ibanez.

Il y a 20 ans quand j'ai dit que j'allais mettre au troupeau des Montagne des Pyrénées LOF dont les lignées n'avaient plus vu de loups ni de moutons depuis plus de 100 ans ... Tout le monde m'a expliqué que cela ne marcherait pas et qu'ils avaient perdu tout instinct de protection.

20 ans plus tard ces premiers chiens LOF qui sont les bases de mon élevage ont fait la démonstration qu'eux-mêmes et leurs centaines de descendants qui travaillent sur troupeau partout en France et aussi en Allemagne, en Italie, en Hollande, en Finlande et aux USA, sont de parfaits chiens de protection : efficaces, fiables et en bonne santé.

Et ce n'est pas surprenant pour des chiens qui ont été sélectionnés pendant des siècles pour protéger les troupeaux. Ce n'est pas parce qu'ils ont passé 100 ans sans voir un mouton ou un loup que le patrimoine génétique s'est évaporé ... CQFD.

Quand deux meutes se croisent...

Savoie : des éleveurs construisent un enclos en dur pour préserver leur bétail du loup

Wolf survival linked to livestock guarding dogs

Chiens de protection : observation et bon sens paysan !

Un reportage sur le loup et les chiens de protection en Allemagne, Italie et France

Un reportage sur le loup et les chiens de protection en Allemagne, en Italie et en France

Il y a 5000 ans, les chiens de protection protégeaient déjà les troupeaux et leurs bergers...


Shepherd Dogs of Karakum Desert, Turkmenistan 
"Probably, five thousand years ago, this dog already protected animals and owners, for this it is buried in the necropolis... and this shows the importance of his role in society"

Chiens de protection en Turquie


Chiens de protection en Turquie


Concernant le loup et le pastoralisme, je n'aurais pas mieux dit

Ma contribution à la consultation publique sur le plan loup par Mathieu Emy

Kazakhstan : chiens de protection, les compagnons des bergers


Le loup en France, pour une gestion soutenable de sa présence

Le loup en France, pour une gestion soutenable de sa présence

Le Pâtre, la seule espèce en voie de 
disparition, strictement non protégée ...

Chiens de protection et chevaux

Lorsque les ânes travaillent avec les chiens à la protection d'un troupeau ...

Lorsque les ânes travaillent avec les chiens à la protection d'un troupeau ...

Au bout de 25 ans l'INRA se réveille ... De tout cela j'ai déjà parlé dans mon livre sur le Montagne des Pyrénées !

Chiens de protection : le paradoxe français

DROIT DE REPONSE

Comment créer une meute de chiens de protection ?


Document (75 pages) : "Livestock guarding dogs - Cultural heritage icons with a new relevance for mitigating conservation conflicts"

"Livestock Guardian Dogs : Working on Common Ground" ou la Troisième Voie...


Dogs can help ranchers and predators co-exist? Watch this video and learn how it works!

Ranchers who struggle to coexist with large predators are finding new hope in old dog breeds. While these Old World livestock guardian dog breeds have successfully defended livestock from predators for thousands of years in Europe and Asia, they remain relatively unknown in the American West. Explore how they work for one family, and what it means for the maintenance of large predators, like the wolf, on the landscape.


*Please note that not all LGDs are trained or reared the same way, and therefore not all are as approachable as those featured in this video.

If you like the film, you may want to follow Conservation Media for more great content.

Chiens de berger du Kazakhstan et du Kirghizistan, Asie centrale

Chiens et loups de Mongolie

Aboriginal Shepherd Dogs of Northern Azerbaijan, Caucasus Mountains