Pour le partage

S'installer comme Eleveur en 2019


J’ai 60 ans. Le temps a emporté les années comme le Mistral de ma Provence mon enfance. Il y a 54 ans j’achetais du haut de mes 6 ans ma toute première brebis Mérinos d’Arles. J’avais économisé de la vente des œufs de mes poules à toutes les voisines du quartier. Je m’en souviens encore, 300 Francs stockés sous mon lit dans une boîte en carton. De mes rêves j’ai fait une réalité. Le bonheur ce n’est pas de vivre sans problème, le bonheur c’est de vivre chaque instant avec son cœur malgré les difficultés. Je suis heureux.

De nombreuses saisons plus tard, j’arrive à l’âge de transmettre, en toute humilité, tellement je me suis ramassé de gamelles. Je parle avec mon cœur et avec sincérité. A chaque fois que je suis tombé je me suis relevé, mes genoux sont bien rapés. Mon cœur porte de nombreuses cicatrices mais il bat toujours. La Passion te fait souvent faire des trucs bien bien couillons je peux te le garantir. Et l’adage selon lequel le cordonnier est le plus mal chaussé est rétrospectivement, criant de vérité ! Mais la Passion n’a jamais cessé, aussi forte à 60 ans qu’à 6 ans, le berger est dans mon sang. Mes brebis sont le sel de ma Vie.

Mes textes ne sont pas la vérité, ils sont mes textes, et je les partage en espérant qu’ils puissent éviter certaines erreurs – que j’ai commises – à d’autres et rendre le monde un peu meilleur pour ceux et celles qui consacrent leur vie aux animaux et pour les animaux eux-mêmes. Ils sont mes compagnons de chaque instant.


Lire la suite